Histoire & Culture

L’histoire ancienne de Tetiaroa

Depuis des millénaires, les étoiles guident les explorateurs. Les premiers peuples à suivre les étoiles pour rejoindre la Polynésie partirent d’Asie du Sud-Est il y a quelque 4 000 ans, atteignant les îles à l’est de l’Archipel de la Société en 1100 avant Jésus-Christ. Ils arrivèrent avec des pirogues chargées de noix de cocos, de bananes, d’arbres à pain, de poulets, de cochons… et de nouveaux dieux.

Ce n’est que beaucoup plus tard que les premiers Européens accostèrent à Tetiaroa. Le plus connu d’entre eux, le Capitaine James Cook, arriva en Polynésie en 1769. Il était secondé lors de son troisième voyage par un certain Lieutenant Bligh. Celui même qui revint plus tard comme capitaine sur le Bounty, avec pour mission de ramener des plants d’arbre à pain pour les colonies britanniques. Il fut cependant renversé par son équipage, comme le raconte le film « Les révoltés du Bounty ».

Malgré l’arrivée des explorateurs européens, Tetiaroa resta une terre sacrée pour les populations locales. Ils y créèrent un sanctuaire tapu (tabou) où les Dieux et ancêtres descendaient sur Terre et visitaient les marae (temples). Tetiaroa était également un lieu de refuge pour les grands chefs tahitiens. Alors que les jeunes chefs ma’ohi s’entraînaient aux pratiques de la guerre et participaient aux tournois d’archers, les arii vahine (princesses) étaient choyées, se prélassant à l’ombre des cocotiers dans le but de garder la peau claire et d’entretenir leur grâce. Tels étaient les plaisirs du jardin secret des grands chefs tahitiens.

Marlon Brando

“My mind is always soothed when I imagine myself sitting on my South Sea island at night. If I have my way, Tetiaroa will remain forever a place that reminds Tahitians of what they are and what they were centuries ago.”

“Mon esprit est en paix lorsque la nuit, je m’imagine assis sur mon île des Mers du Sud. Je souhaite que Tetiaroa reste à jamais un endroit qui rappelle aux Tahitiens qui ils sont et qui ils étaient dans les siècles passés.”

Marlon Brando découvrit Tetiaroa lors du tournage des “Révoltés du Bounty”. Il tomba immédiatement sous le charme de cette île à la beauté rare qui semblait le rapprocher du paradis. Subjugué par le mode de vie polynésien – et aussi par sa compagne Tarita, l’amour de sa vie – il chercha par tous les moyens à acquérir son bout de paradis. Il y parvint en 1967. C’est dans ce royaume de la nature qu’il trouva enfin sa maison.

Brando voulait à tout prix préserver la beauté naturelle de Tetiaroa, sa biodiversité et sa richesse culturelle. Il était déterminé à en faire un centre pour la recherche et l’éducation à la protection de l’environnement, et un modèle de développement durable. Il était convaincu que ce petit atoll pourrait apporter beaucoup au reste du monde.

En 1999, il s’adressa à Richard Bailey, créateur de plusieurs hôtels de luxe en Polynésie et résident de longue date à Tahiti. Il demanda à celui avec qui il partageait sa passion pour l’environnement de l’aider à concevoir des plans pour que son rêve se concrétise.

Ensemble, Brando et Bailey partageaient le but de créer le premier complexe hôtelier au monde à empreinte carbone zéro. Une île où de nouvelles technologies innovantes permettraient aux clients, résidents et chercheurs de vivre de façon autonome dans un environnement luxueux. Le Brando est l’héritage de cette vision commune.

Marlon Brando